Députés et... administrateurs de la Matmut


Depuis novembre, la Matmut compte au sein de son conseil d'administration... la députée PS de Seine-Maritime Valérie Fourneyron. Secrétaire d'Etat de Manuel Valls jusqu'en juin 2014, elle avait alors repris son siège à l'Assemblée nationale où le débat sur les complémentaires santé faisait rage. Certains dénoncent déjà un conflit d'intérêts puisque la parlementaire vote des textes qui s'appliquent directement à la Matmut, telle la loi Santé, en décembre, ou les lois annuelles de financement de la Sécurité sociale.

Mais elle n'est pas la seule : un autre député, le radical de gauche Jacques Moignard, siège au conseil d'administration de la Matmut. Selon sa déclaration d'intérêt de janvier 2014, il perçoit 1 500 € par mois en échange de « son expertise », d'après la direction de la mutuelle.

Une direction déjà épinglée par « le Canard enchaîné » selon lequel la quasi-totalité des membres du conseil d'administration ont pour voiture de fonction une Porsche Cayenne (prix de base 68 000 €). Le PDG, Daniel Havis, est rémunéré « 450 000 € par an », selon ses déclarations à « l'Express » en janvier 2014 (autant à l'époque qu'Henri Proglio, ex-patron d'EDF, entreprise du CAC 40).

Un autre risque de conflit d'intérêts plane sur la Fédération nationale de la mutualité française (FNMF) cette fois, qui défend les intérêts de 425 mutuelles. Président de la MGEN (n°2 de l'assurance santé), Thierry Baudet a annoncé sa candidature au poste de président de la Fédération... mais veut conserver son poste à la MGEN. Elu, il aurait accès à des informations confidentielles sur les concurrents de la MGEN.

Mais il n'y a rien d'illégal : les statuts de la FNMF ont été modifiés l'an dernier pour le permettre...
 
Le Parisien le 16/02/2015

Suivez nous

     
 

Nos coordonnées :

Téléphone : 06 66 75 97 84
 
Fax : 01 86 95 72 95
 
 
 
ADHERER
 









 
Site conçu et mis à jour par Sud Matmut - Dernière mise à jour le 20/06/18