Nous remercions les cigognes de nous avoir fait franchir un nouveau pas

et nous sommes heureux de vous faire part de la naissance de :

 

 

 

Coincés entre une fédération omniprésente qui impose une ligne de conduite que nous n’estimons pas forcément adaptée à notre entreprise et une délégation Rouennaise peu réactive, nous avons décidé de ne pas trahir davantage les salariés qui nous ont élus et les adhérents qui nous ont suivis sur nos valeurs et notre travail en région.

Nous ne voulons plus nous taire et rester dans un discours indulgent. Ce n’est pas là le rôle d’un syndicat.

 

Nous avons donc quitté la CFDT et donné naissance à SOLIDAIRES Groupe Matmut où nous pourrons travailler et intervenir dans l'intérêt des salariés de toutes les Sociétés et de tous les Services du Groupe Matmut, Siège et Réseau, sans exclusive.

 

 

- Stress au travail,

 

-         Effectifs et embauches,

 

-         Evolutions de carrière,

 

-         Egalité Professionnelle

 

-         Matmut Protection Juridique

 

-         Relance des négociations GPEC au point mort alors que nous avons remis 15 pages de propositions à l’équipe CFDT et à la DRH il y a plus d’un an…

 

-               Prime de vie chère

 

 

Autant de sujet sur lesquels, après avoir vainement tenté d’y associer les représentants CFDT, nous allons enfin pouvoir travailler de manière constructive sans opposition systématique et sans complaisance.

 

 

 

Nous voulons travailler dans l’état d’esprit qui a permis à nos délégués du personnel IDF de faire aboutir nos revendications concernant la réduction quotidienne du travail pour les femmes enceintes. A partir du 1er janvier 2010, les femmes enceintes affectées dans une agence ouverte du lundi midi au vendredi soir bénéficieront d’une réduction de 30 minutes de leur journée de travail y compris le lundi et dans toute la France.

 

C’est dans le même état d’esprit que nous interviendrons très rapidement sur les barèmes d’indemnisation des déplacements établis unilatéralement par la Direction et insatisfaisants tant juridiquement qu’équitablement.

 

En effet, selon l’article L 3121-4 Code du Travail si le temps de déplacement professionnel pour se rendre sur le lieu d’exécution du contrat de travail dépasse le temps normal de trajet entre le domicile et le lieu habituel de travail, il doit faire l’objet d’une contrepartie soit sous forme de repos, soit financière, déterminée par convention ou accord collectif ou, à défaut, par décision unilatérale de l’employeur prise après consultation du comité d’entreprise. La part de ce temps de déplacement professionnel coïncidant avec l’horaire de travail ne doit pas entraîner de perte de salaire.

 

-               Impossibilité de voyager en avion pour les salariés du Sud de la France invités à participer à une formation organisée à PARIS 

-               Récupération des temps de trajets supplémentaires arbitrairement réduite pour les employés

-               Récupération interdite pour les cadres et les jeunes embauchés

 

Autant de points qui doivent faire l’objet d’une négociation ou d’une consultation du CCE.

 

 

Union Syndicale autonome, nous devons faire la preuve de notre représentativité dans l’entreprise pour participer aux négociations, nous comptons sur votre soutien pour faire bouger le paysage syndical Matmut.

 

 

SURS UNIS DETERMINES

pour construire ensemble un syndicalisme qui nous ressemble,

N’hésitez pas à nous rejoindre

 

 

Pour fêter notre arrivée dans le paysage syndicale Matmut, nous vous invitons à venir faire connaissance sur notre site internet :

 

http://solidairesmatmut.wifeo.com

 

 


Suivez nous

     
 

Nos coordonnées :

Téléphone : 06 66 75 97 84
 
Fax : 01 86 95 72 95
 
 
 
ADHERER
 









 
Site conçu et mis à jour par Sud Matmut - Dernière mise à jour le 07/10/18