La Matmut et la Macif poussées à s'inventer un futur commun

La Maif envisage de quitter Sferen, le pôle mutualiste qui réunit aussi la Macif et la Matmut.
Ces deux dernières évoquent un renforcement de leurs liens.
La Matmut et la Macif poussées à s\'inventer un futur commun

 

 
La Maif envisage de quitter Sferen, le pôle mutualiste qui réunit aussi la Macif et la Matmut.
Ces deux dernières évoquent un renforcement de leurs liens.
La Matmut et la Macif poussées à s\'inventer un futur commun
 
La Matmut et la Macif n'ont pas encore la réponse officielle de la Maif, mais elles savent déjà à quoi s'attendre. Comme son directeur, Pascal Demurger, le confirme aux « Echos », la Maif envisage bel et bien de s'en aller de Sferen, la société de groupe d'assurance mutuelle (SGAM) qu'elles ont formée toutes les trois en 2009 (lire ci-contre). Elle informera ses deux partenaires de sa décision d'ici le mois de juin. Mais « nous considérons, au vu de nos échanges, que sa sortie de Sferen est désormais certaine », affirme Gérard Andreck, le président de la Macif.
 
« Ce que je regrette, c'est qu'on n'ait pas eu d'échanges de fond sur les conséquences qu'entraînait l'entrée dans une SGAM. De mon point de vue, il était évident qu'à terme la SGAM allait entraîner un transfert de souveraineté », déclare Daniel Havis, PDG de la Matmut et président de Sferen. De fait, la Maif est considérablement refroidie par la perspective de voir Sferen être obligé, dans le nouveau cadre prudentiel de Solvabilité II, de se transformer en un véritable groupe intégré sous la pression du superviseur. Elle aurait préféré s'en tenir à de simples coopérations, comme c'est le cas aujourd'hui. Car si Sferen établit certes des liens de solidarité financière entre ses membres, elle s'est cantonnée à des achats en commun (espaces publicitaires, réassurance, etc.) ainsi qu'à un réseau de garagistes et d'experts.
 
 
Intégration
 
La Matmut et la Macif veulent à présent aller plus loin à deux. « Nous voulons continuer de construire Sferen dans l'esprit initial qui était celui d'une intégration la plus large possible de nos activités. Il va falloir désormais clarifier ce que nous voulons faire ou pas ensemble », annonce Gérard Andreck. « Il faut qu'on mette le cap sur la refondation de Sferen, indique Daniel Havis. Jusqu'à présent, nous étions sur des accords techniques, qui en tant que tels, ne nécessitaient pas une SGAM. Là, il s'agit de faire confluer les stratégies des deux groupes, ce qui impliquera une structure faîtière. »
 
C'est donc la constitution d'un axe « plus cohérent et plus fort » - selon Daniel Havis - entre la Matmut et la Macif qui se dessine. « Nos entreprises sont plus ressemblantes entre elles qu'elles ne le sont avec la Maif. Nos cibles sont les mêmes et il y a beaucoup de similitudes dans nos axes stratégiques », souligne Gérard Andreck, évoquant des échanges entre les deux maisons sur l'assurance-santé, le crédit et la banque. Celles-ci viennent déjà de se rapprocher en assurance de dommages aux biens et responsabilité civile sur les marchés des entreprises et des professionnels. En assurance-vie, la Matmut, qui cherche à transférer son activité, discute maintenant du sujet avec la Macif, faute d'avoir pu mener ce projet à bien avec la Maif.
 
Laurent Thévenin – Les Echos 22/04/2014
 

Suivez nous

     
 

Nos coordonnées :

Téléphone : 06 66 75 97 84
 
Fax : 01 86 95 72 95
 
 
 
ADHERER
 









 
Site conçu et mis à jour par Sud Matmut - Dernière mise à jour le 11/12/18