INTERPRO


Jour de carence : NON ! lire
VELIB’ : Les salariés ne seront pas les dindons de la farce ! lire
Interpellation des élu-es : les retraité-es ne lâchent rien lire
Délinquants solidaires : La solidarité en procès en Belgique lire
Pesticides - Recours devant le Conseil d’Etat et appel à financement participatif lire
Fonction publique : communiqué commun CGT, FO et Solidaires lire
« Plan étudiant » : Non à la sélection déguisée ! lire
"Les sentinelles"... un film documentaire à ne pas rater ! lire
SNCF : Les Travailleurs Handicapés discriminés ! lire
Rien ne va plus à la Banque de France lire
La Croix Marine fête ses 70 ans en grandes pompes et licencie abusivement 3 représentants du personnel SUD ! lire
Paradise Papers : l’évasion fiscale, un scandale d’États lire
Discriminer, « gérer », ou promouvoir le syndicalisme – La représentation des travailleurs à l’heure de la « démocratie sociale » lire
Livret Scolaire Unique Numérique : Non au fichage des enfants ! lire























































 


































 

SITES FAVORIS



  basta !































 

HISTOIRE DU SYNDICALISME




Histoire de la sécurité sociale
70 ans des CE
Histoire des retraites
Histoire de vacances
Histoire de CE
Histoire du 1er mai

La Matmut multiplie les partenariats, dans un contexte difficile

L'assureur mutualiste noue un partenariat avec BNP Paribas, qui tente de rattraper son retard en assurance dommages. Un partenariat commercial est aussi prévu avec Harmonie Mutuelle. Ces accords interviennent dans un contexte difficile pour l'assurance auto et habitation

10ème assureur français en assurance dommages (habitation, auto...) la Matmut entend accroître son activité en multipliant les partenariats. Le premier sera bientôt signé avec BNP Paribas, qui, aux dires du président de Matmut, Daniel Havis « a sans doute pour objectif de rattraper son retard -en matière d'assurance dommages- pour rejoindre la ligue des bancassureurs ». Et d'ajouter : « Il y a une volonté de résultat de la part de la BNP, même si c'est peut-être un peu tard, il eut été plus facile de prendre le virage (de l'assurance dommages, NDLR) il y a quelques années ».

BNP Paribas a longtemps été associé avec Axa dans l'assurance dommages, mais son partenariat n'était pas aussi florissant qu'escompté. Leur coentreprise avait réalisé un chiffre d'affaires de 170 millions d'euros en 2014, un montant modeste au regard des performances sur ce secteur d'autres groupes bancaires comme Crédit Agricole. « Le partenariat consiste à faire converger une force de distribution qui est celle de BNP Paribas sur le territoire français et le savoir-faire de Matmut en matière d'assurances de biens et responsabilité », a expliqué lors d'une conférence de presse Nicolas Gomart, directeur général de Matmut. Les produits distribués seront spécifiquement conçus pour cette nouvelle société, majoritairement détenue par Cardif, la filiale du groupe bancaire spécialisée dans l'assurance, à hauteur de 66%, selon une source proche du dossier. La structure sera localisée à Rouen, d'où est originaire la Matmut.

 Partenariat avec Harmonie Mutuelle

La Matmut a prévu un autre partenariat avec le géant de la complémentaire santé en France, Harmonie Mutuelle. Il s'agira cette fois non pas de concevoir de nouveaux produits d'assurance, mais pour les commerciaux d'Harmonie, qui vendent aux particuliers et aux entreprises de la complémentaire santé, de distribuer les produits siglés Matmut. Dans un premier temps, seront concernés les assurances pour les PME de moins de 20 salariés. Si la part de marché de la Matmut est aujourd'hui conséquente en assurance dommages de particuliers (4,1%) elle est en revanche très faible s'agissant des professionnels et entreprises (0,2%).

Ces développements permettront d'assurer une croissance à l'assureur, mais seront-ils le gage de meilleurs résultats ? Daniel Havis se dit « pas sûr de gagner de l'argent » en auto et habitation en 2016. « Si on en gagne, ce sera pas beaucoup » ajoute-t-il. Car l'année a été « pas terrible » du point de vue de la sinistralité, avec les inondations qui ont grevé les indemnisations en assurance habitation et un coût en hausse des réparations auto. « Les constructeurs restaurent ainsi leurs marges » souligne Daniel Havis. En outre, les sinistres corporels sont de plus en plus graves.

La Tribune le 17/11/16

Suivez nous

     
 

Nos coordonnées :

Téléphone : 06 66 75 97 84
 
Fax : 01 86 95 72 95
 
 
 
ADHERER
 









 
Site conçu et mis à jour par Sud Matmut - Dernière mise à jour le 22/11/17