INTERPRO


Attac inaugure à sa manière le nouveau siège de La République en marche ! lire
Recevez et écoutez les retraités Monsieur le Président de la République ! lire
Non à l’application provisoire du Ceta lire
Fonction publique : mobilisé.e.s le mardi 10 octobre lire
Analyse des projets d’ordonnances sur le Code du travail par la commission de droit social du Syndicat des Avocats de France lire
L’UST appelle tous les salarié-es à se mettre en grève et manifester le 21 septembre mais aussi le 25 pour les routiers lire
Les choix de M. Macron font marcher les retraité-e-s. Après le 11 septembre, de nouveau le 21 septembre, avant un « Tous ensemble » le 28 ! lire
Première victoire chez EELV, l’inspection du travail invalide les licenciements pour motif économique lire
CETA et Loi travail : un mélange explosif lire
CETA : Les risques pour l'agriculture française rendus publics ! lire
Lancement d’une carto-crise sur les contrats aidés lire
SNCF Macron veut faire place nette pour l'ouverure à la concurrence ! lire
Loi Travail XXL : Une impasse sociale et écologique lire
Privé-public : pour un droit du travail qui protège tous les salariés. Tous dans l'action pour refuser les ordonnances de destruction sociale
lire
Baisse des cotisations sociales, miroir aux alouettes lire







































































 


































 

SITES FAVORIS



  basta !































 

HISTOIRE DU SYNDICALISME




Histoire de la sécurité sociale
70 ans des CE
Histoire des retraites
Histoire de vacances
Histoire de CE
Histoire du 1er mai

La Matmut multiplie les partenariats, dans un contexte difficile

L'assureur mutualiste noue un partenariat avec BNP Paribas, qui tente de rattraper son retard en assurance dommages. Un partenariat commercial est aussi prévu avec Harmonie Mutuelle. Ces accords interviennent dans un contexte difficile pour l'assurance auto et habitation

10ème assureur français en assurance dommages (habitation, auto...) la Matmut entend accroître son activité en multipliant les partenariats. Le premier sera bientôt signé avec BNP Paribas, qui, aux dires du président de Matmut, Daniel Havis « a sans doute pour objectif de rattraper son retard -en matière d'assurance dommages- pour rejoindre la ligue des bancassureurs ». Et d'ajouter : « Il y a une volonté de résultat de la part de la BNP, même si c'est peut-être un peu tard, il eut été plus facile de prendre le virage (de l'assurance dommages, NDLR) il y a quelques années ».

BNP Paribas a longtemps été associé avec Axa dans l'assurance dommages, mais son partenariat n'était pas aussi florissant qu'escompté. Leur coentreprise avait réalisé un chiffre d'affaires de 170 millions d'euros en 2014, un montant modeste au regard des performances sur ce secteur d'autres groupes bancaires comme Crédit Agricole. « Le partenariat consiste à faire converger une force de distribution qui est celle de BNP Paribas sur le territoire français et le savoir-faire de Matmut en matière d'assurances de biens et responsabilité », a expliqué lors d'une conférence de presse Nicolas Gomart, directeur général de Matmut. Les produits distribués seront spécifiquement conçus pour cette nouvelle société, majoritairement détenue par Cardif, la filiale du groupe bancaire spécialisée dans l'assurance, à hauteur de 66%, selon une source proche du dossier. La structure sera localisée à Rouen, d'où est originaire la Matmut.

 Partenariat avec Harmonie Mutuelle

La Matmut a prévu un autre partenariat avec le géant de la complémentaire santé en France, Harmonie Mutuelle. Il s'agira cette fois non pas de concevoir de nouveaux produits d'assurance, mais pour les commerciaux d'Harmonie, qui vendent aux particuliers et aux entreprises de la complémentaire santé, de distribuer les produits siglés Matmut. Dans un premier temps, seront concernés les assurances pour les PME de moins de 20 salariés. Si la part de marché de la Matmut est aujourd'hui conséquente en assurance dommages de particuliers (4,1%) elle est en revanche très faible s'agissant des professionnels et entreprises (0,2%).

Ces développements permettront d'assurer une croissance à l'assureur, mais seront-ils le gage de meilleurs résultats ? Daniel Havis se dit « pas sûr de gagner de l'argent » en auto et habitation en 2016. « Si on en gagne, ce sera pas beaucoup » ajoute-t-il. Car l'année a été « pas terrible » du point de vue de la sinistralité, avec les inondations qui ont grevé les indemnisations en assurance habitation et un coût en hausse des réparations auto. « Les constructeurs restaurent ainsi leurs marges » souligne Daniel Havis. En outre, les sinistres corporels sont de plus en plus graves.

La Tribune le 17/11/16

Suivez nous

     
 

Nos coordonnées :

Téléphone : 06 66 75 97 84
 
Fax : 01 86 95 72 95
 
 
 
ADHERER
 









 
Site conçu et mis à jour par Sud Matmut - Dernière mise à jour le 20/09/17