INTERPRO


Le Président parle, la colère et les revendications des retraité.e.s restent (lire)
Le combat paie NEWLOOK abandonne son PSE (lire)
Votons et faisons voter Solidaires ! (lire)
Solidaires Finances Publiques, les Gilets jaunes et les enjeux fiscaux et sociaux (lire)
(SNCF) Les salarie(e)s confortent le syndicalisme SUD. ON EST LA. Merci à tous ! (lire)
SUD obtient la restitution de plus de 22 500 heures supplémentaires au profit d’agents de l’Urssaf IdF ! (lire)
Dialogue social même après avoir touché le fond, le gouvernement creuse toujours... (lire)
Air France : destination salaire, le voyage ne fait que commencer (lire)
Ce qui se passe dans les #EHPAD et en Gérontologie (lire)
Le progrès social c'est la baisse du temps de travail ! (lire)
SNCF : Des bénéfices records... un bilan social désastreux !!! (lire)










































 




































 

SITES FAVORIS



  basta !































 

HISTOIRE DU SYNDICALISME




Histoire de la sécurité sociale
70 ans des CE
Histoire des retraites
Histoire de vacances
Histoire de CE
Histoire du 1er mai

Matmut - AG2R : un rapprochement prometteur

Les lignes bougent dans le monde feutré de l’assurance française. Les groupes AG2R La Mondiale et La Matmut ont annoncé, fin novembre, être entrés en négociation exclusive « en vue d’étudier l’opportunité d’un projet de rapprochement ». Si la formulation se veut prudente, il s’agit bien de donner naissance, à l’horizon 2019, à l’un des leaders hexagonaux en matière d’assurance et de protection sociale.

De belles perspectives d’avenir

 

Si elle voyait le jour, cette alliance permettrait au nouvel ensemble d’afficher un portefeuille d’activités des plus diversifiés. Les deux groupes apparaissent, en effet, aussi différents que complémentaires. La Matmut — 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires (CA) en 2016 —, spécialisée dans l’assurance-dommages des particuliers, cherche désormais à se diversifier vers l’assurance-santé, qui ne représente aujourd’hui que 15 % de son CA. Du côté d’AG2R La Mondiale, premier groupe de protection sociale français — 10,1 milliards de chiffre d’affaires en 2016 —, c’est l’assurance des personnes (assurance-vie, santé, prévoyance et retraite supplémentaire) qui représente le gros de l’activité.

Par le passé, les deux groupes ont déjà effectué plusieurs rapprochements avec d’autres entités afin de diversifier leurs activités. AG2R s’est ainsi rapproché ces dernières années du groupe de protection sociale Réunica et a intégré ViaSanté, une mutuelle santé interprofessionnelle. La Matmut, quant à elle, a récemment intégré la mutuelle Ociane et aurait des vues sur Solimut.

En d’autres termes, c’est tout le secteur qui est en recomposition, alors qu’un nouveau champion de l’assurance a vu le jour en 2017, avec le rapprochement des groupes MGEN, Istya et Harmonie au sein de VYV. Si elles veulent peser demain dans cet environnement mouvant, la Matmut et AG2R se doivent de saisir l’opportunité et de prendre toute leur part à la consolidation en cours du secteur.

Mais les avantages d’une fusion ne se résument pas à une question de taille. En se rapprochant, les deux groupes bénéficieraient indubitablement de nouvelles synergies, en affichant de meilleures performances à moindre coût. La diversification de leurs offres permettrait, on l’a dit, d’élargir leur cible et de fidéliser leurs clientèles respectives. Enfin, le nouvel ensemble augmenterait mécaniquement ses parts de marché et sa croissance, face à des concurrents de plus en plus puissants eux aussi.

Arpège Prévoyance, Muta Santé, pourquoi partir?

 

Les avantages d’une future fusion entre AG2R La Mondiale et La Matmut sont donc nombreux et laissent entrevoir un avenir sous les meilleurs auspices. Dès lors, les velléités de départ qu’éprouveraient Arpège Prévoyance et Muta Santé, — qui ont rejoint le groupe AG2R La Mondiale en 2014 — depuis quelques mois, apparaissent comme difficilement compréhensibles.

D’autant que les coûts financiers et humains liés à un tel départ auraient pour conséquence de ponctionner à hauteur de 20 % les fonds de l’institution de prévoyance et de la mutuelle. Et en matière d’emploi, en cas de divorce, les quelques 200 salariés actuels devraient être transférés, tout en risquant de perdre une grande partie de leurs avantages sociaux acquis auprès d’AG2R.

Quitter le groupe ne semblerait donc pas très pertinent. D’autant que les raisons qui seraient avancées par les deux entités, à savoir la perte d’autonomie liée à la formation de la Société de groupe assurantiel de protection sociale (SGAPS) AG2R La Mondiale, ne tiendraient pas debout. La raison de la constitution de cette SGAPS est en effet le respect des normes Solvabilité 2, entrées en vigueur en janvier 2016, et qui imposent aux organismes d’assurance « de satisfaire de nouvelles obligations de détention de fonds propres »

Et tout porte à croire que Muta Santé et Arpège Prévoyance – afin de respecter ces nouvelles normes – n’auraient d’autres choix que de rejoindre un autre groupe — dont la santé financière serait difficilement aussi bonne que celle d’AG2R : la célèbre agence de notation Standard & Poor’s vient en effet de relever la note de « BBB+ » à « AA - » du groupe.

Preuve qu’un rapprochement avec un autre groupe est quasi obligatoire pour Arpège Prévoyance et Muta Santé ? Les assureurs mutualistes Macif et Aesio « ont annoncé vendredi 8 décembre un projet visant à rapprocher leurs activités pour permettre aux deux groupes d’élargir leur offre respective d’assurance et de répondre aux nouvelles exigences réglementaires, dites de Solvabilité II ». Or, La Macif et Aesio possèdent des fonds propres largement supérieurs à ceux revendiqués par Arpège Prévoyance et Muta Santé…


ECONOMICO le 15/12/17

Suivez nous

     
 

Nos coordonnées :

Téléphone : 06 66 75 97 84
 
Fax : 01 86 95 72 95
 
 
 
ADHERER
 









 
Site conçu et mis à jour par Sud Matmut - Dernière mise à jour le 11/12/18